19/06/2009

Congrès APF 2009: contributions de la CNPJ

Représentée au sein de la CNAR par Karim Ferkhal, la CNPJ a apporté, dans le cadre du prochain congrès APF (Bordeaux), sa contribution. L'enjeu est majeur puisqu'il s'agit de renouveler ou de poser les bases des futures positions politiques et revendicatives de l'APF. Elles seront reprises dans le manifeste APF à paraître après le congrès.


Voici une synthèse des contributions de la CNPJ sur le thème des ressources:

  • Allocation d'installation dans son premier appartement pour tous les jeunes, plus majoration pour les jeunes en situation de handicap (sortie des structures ou de chez ses parents)
  • La non-prise en compte des ressources du conjoint, car cela touche également la vie affective
  • AAH (pas d'étude des critères d'employabilité pour les étudiants), une fois les études terminées, l'AHH serait réappréhendée sur la base des critères d'employabilité ; meilleur cumul AAH-salaire + bourse d'étudiant systématique pour tout jeune en situation de handicap (frais d'inscriptions, mutuelle), montant égal au différentiel avec le smic + bourse sur critères sociaux
  • Attribution prioritaire d'un logement universitaire accessible
  • Aide humaine comme auxiliaire de vie universitaire
  • Partir du primat de la jeunesse, puis de la situation de handicap
  • Quels moyens de ressources sans moyen d'accéder aux petits boulots ? « Nous, on ne peut aller travailler au Macdo », cela concerne aussi les jobs d'été.
  • Obtenir les ressources pour avoir un logement adapté, les frais de scolarité, une auxiliaire de vie universitaire, la mutuelle, remonter le seuil de la CMU
  • Avoir un avenir en dépassant le seuil de pauvreté lorsqu'on ne peut pas travailler, à savoir un revenu décent pour tracer des perspectives en termes de projet de vie.
  • Avoir un accès au crédit et à l'assurance sans passer par les parents, ou un tiers, sans garant, prêt à taux zéro
  • Accès à la formation, avec bourse de compensation
  • Accès au transport
  • Ne plus considérer le handicap comme une maladie dans le cadre du crédit.
  • Les critères d'employabilité ne doivent pas constituer les conditions d'attribution de l'AAH
  • Le projet de vie doit constituer le cœur de référence

Les commentaires sont fermés.