expulsion

  • Expulsion d’Ardy, jeune kosovar polyhandicapé (suite)

    Dimanche 30 mai 2010 7 à 21:09

    Nouvelles extrêmement préoccupantes du Kosovo : Ardy perdrait de plus en plus souvent conscience,

    et garde apparemment son corps gauche paralysé. Handikos, une ONG sur place, se dit impuissant.

    Une réhospitalisation à Pristina était demandée, mais la seule ambulance permettant un transport couché serait en panne...; ils devraient attendre demain.

    Lire la suite

  • Expulsion d’Ardy, jeune kosovar polyhandicapé (suite)

    Expulsion d’Ardy, jeune kosovar polyhandicapé : l’appel d’urgence de l’APF, de la LDH et de RESF ! C'est un article daté du 20/05/2010 qui vient de Reflex handicap

    3logos.jpg

     

     

     

    Quinze jours après l'expulsion d'Ardy, jeune polyhandicapé kosovar, et de sa famille, l'Association des Paralysés de France (APF), la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) et  Réseau Éducation sans Frontières (RESF), mobilisés pour son retour, lancent un cri d'alarme et d'indignation !

     

    L'état de santé de l'adolescent se dégrade et sa prise en charge au Kosovo apparaît difficile. En parallèle, du côté du président de la République et du gouvernement, le silence sur cette affaire est assourdissant !

     

    L'APF, la LDH et RESF font appel au soutien de toutes les associations de défense des droits et de tous les citoyens !

     

    L'APF, la LDH et RESF demandent le retour d'Ardy et de sa famille et souhaitent vivement que les pouvoirs publics fassent toute la transparence sur la situation réelle d'Ardy !

     

    Pour lire le communiqué de presse, cliquez ici : Dossier de presse : expulsion.pdf

     

    Pour signer la pétition et suivre la mobilisation locale, cliquez ici

  • Enfant polyhadicapé expulsé

    Expulsion d’un enfant polyhandicapé :

    l’APF scandalisée !



    L’Association des Paralysés de France (APF) est révoltée par l’expulsion d’un jeune polyhandicapé de 15 ans accueilli à l’Institut d’Education Motrice (IEM) «Les Jonquilles[1] » à Freyming-Merlebach (54). Lundi 3 mai à 21h, une trentaine de policiers et de gendarmes font irruption dans l’IEM. Munis d’une décision préfectorale d’expulsion, ils emmènent avec eux le jeune, devant le personnel soignant choqué et impuissant. Après avoir passé la nuit au Centre de Rétention Administrative de Metz, il a été expulsé de France avec sa famille, mardi 4 mai à 10h par avion à destination du Kosovo.

    L’APF est scandalisée par ce procédé et condamne fermement cette expulsion. Les intérêts des politiciens et la politique gouvernementale actuelle ne doivent pas prévaloir sur l’état de santé des personnes malades et nécessitant des soins quotidiens !

    Lire la suite